Strasbourg Automne - Wacken
du 25 au 28 octobre 2019
retour aux actualités

Paul Watson Sea Shepherd sur le salon Bio and Co !

Journal l'Alsace du 02/11/2015 Paul Watson au salon Bio & Co à Strasbourg.

Le célèbre patron de l’association Sea Shepherd sera présent ce lundi au salon Bio & Co à Strasbourg pour donner une conférence à 16 h après la projection du film Black Fish. La 8e édition de ce salon fermera ses portes ce soir, avec une bonne fréquentation selon les organisateurs, et surtout, un très bon indice de satisfaction des exposants.

« On n’entre pas dans un salon ou un magasin bio par hasard. C’est souvent le résultat d’une réflexion ». Pour Patrick Viot un des organisateurs du salon Bio & Co avec Christiane Chamaillard, se tourner vers le bio est souvent la traduction d’une quête de la part de consommateurs qui s’inquiètent de la façon dont l’alimentation mais aussi le bâtiment ou les cosmétiques sont produits. « Ce qui fait le succès de notre salon, ce sont aussi les conférences, plus nombreuses et de meilleure qualité, qui participent aussi de la « culture » du bio », poursuit l’organisateur.

Et il cite des statistiques. « Depuis plusieurs années, le marché du bio augmente de 7 % par an, tous secteurs confondus. Les grandes surfaces tirent leur épingle du jeu, mais aussi les magasins bio, les marchés de producteurs et… Internent ; Car on peut aussi commander du bio sur la toile. »

Pour cette 8e édition, Patrick Viot et Christiane Chamaillard poursuivent sur une démarche de revenir aux sources du salon. « Le bio, ce n’est pas seulement un marché, mais c’est aussi un lieu d’information et d’argumentaires. »

« Au début, nos conférences étaient faites par des exposants qui avaient tous quelque chose à vendre. Maintenant, on fait intervenir des gens de l’extérieur, comme le Pr Joyeux, qui n’ont rien à vendre à part leurs livres. Et les résultats sont là. Ces conférences ne désemplissent pas et les exposants sont contents car il a plus de monde dans les allées. »

Les dérives de la captivité

Paul Watson, ancien de Greenpeace et fondateur de Sea Shepherd, qui interviendra aujourd’hui à 16 h salle 1 du salon, après la projection du film Black Fish fait partie de ces « locomotives » qui attirent du monde.

Black Fish est un documentaire réalisé par Gabriela Cowperthwaite et sorti en 2013. Il retrace l’histoire de l’orque Tilikum du parc aquatique Sea World, surnommée l’orque tueuse car elle a noyé deux soigneurs et un touriste, orque dont le destin cristallise les dangers de la captivité de mammifères marins et des dérives liées à celle-ci.

« On a prévu une salle de 1000 places et elle est bien partie pour être remplie » , précise Patrick Viot.

Aux premiers comptages, le salon a accueilli plus 6000 visiteurs sur les journées de vendredi et samedi. « On espère finir le week-end à 14 000 visiteurs. »
Par Geneviève Daune-Anglard Photo Jean-Marc Loos